Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog
Art and Farts

De l'art sous toutes ses formes. Et parfois des pets.

Une brassée de fleurs pour Koons

Le visuel du site de ceux qui soutiennent les "contre" à l'étranger.

Le visuel du site de ceux qui soutiennent les "contre" à l'étranger.

Philippe Cabaup, un ami (artiste, mais pas seulement !) à qui j’ai par ailleurs acheté un grand tableau (voir ci-dessous)offert à la maman de deux de mes enfants, a posté sur Facebook le texte suivant : 

Remercions, Jeff Koons et son hommage en forme de pauvre bouquet de Tulipe, bien kitch et sans émotion et ne soyons pas dupe de l’emplacement qu’il impose, entre deux institutions de l’art contemporain, ou l’art de se payer ce qu’on ne lui offrira jamais, une reconnaissance pérenne et officielle.

Mur Facebook de Ph. Cabaup

© Philippe Cabaup

© Philippe Cabaup

Aussitôt, plusieurs de ses amis ont manifesté leur accord avec lui. Seule une personne a tenu tout comme moi la position inverse

Personnellement, je ne suis pas forcément béat devant toutes les œuvres de Jeff Koons. Si j’en adore certaines, je suis plus réservé avec d'autres. Mais je me garde bien de généraliser sur ce qui est beau, ce qui est kitch, ce qui est sans émotion.

Ce sont des notions toutes personnelles et je ne me sens pas le droit de dire « c’est beau » ou « c’est moche » mais plutôt « je trouve ça beau » ou « je trouve ça moche ». 

Voici les principaux arguments des « contre » à ce sujet, et mes contre-arguments. Prenons-les un par un :

Jeff Koons a repris des tulipes déjà utilisées dans une autre œuvre


Il serait donc le premier à reprendre un même sujet initié par lui-même ? Que dire alors de la Montagne Sainte Victoire que Cézanne a repris près de… 80 fois ? Ou de la cathédrale de Rouen peinte plusieurs fois de main de maître par Claude Monet ?

L'une des variations de la cathédrale de Rouen. Il en a fait 30 ! - © Claude Monet

L'une des variations de la cathédrale de Rouen. Il en a fait 30 ! - © Claude Monet

L’œuvre va coûter une fortune à la ville de Paris


Non, l’œuvre ne va pas coûter une fortune à la Ville de Paris : des mécènes privés prennent en charge la plus grosse partie du coût de fabrication et d’installation de ces fameuses tulipes.

Une brassée de fleurs pour Koons

C’est du mécénat… les donateurs vont en profiter                                                             pour déduire la somme offerte de leurs impôts

C’est vrai, les mécènes pourront défalquer une partie de leur don de leurs impôts. Mais pas tout. Et tout un chacun vole-t-il l’État lorsqu’il donne de l’argent - par exemple aux amis du Musée du Louvre - en sachant pertinemment qu’il aura une réduction d’impôt ?

Une brassée de fleurs pour Koons

Dédiée aux personnes assassinées le 13 novembre 2015,                                                        elle n’a rien à faire devant le musée d’Art Moderne de la Ville de Paris


Voilà un argument super géo-centré ! Pardon, mais vu des États-Unis, Paris est un point quelque part en Europe. Ce ne sont pas les 2 kilomètres qui séparent le Bataclan de l’avenue du Président Wilson qui font la différence pour quelqu’un qui habite de l’autre côté de l’Atlantique.

Et j'apprends à l'instant que d'autres sites ont été proposés (21ème minute).Décision en cours.

Une brassée de fleurs pour Koons

Les contribuables n’ont pas été consultés pour ce don


Il faudrait consulter les contribuables pour chaque œuvre achetée ? Mais dans ce cas, la Tour Eiffel n’aurait jamais été érigée tant les protestations furent vives dès que le projet fût rendu public ! Une lettre signée par les plus grands a même été publiée à l’époque ! « C’est moche », disaient-ils !

Même constat avec la Pyramide du Louvre. De nombreuses protestations avaient fusé, dont la plus iconiques fût sans doute celle du Figaro Magazine… qui finira par publier ce titre en Une : "Finalement, c’est beau".

La Pyramide deu Louvre, durant l'intervention de l'artiste JR

La Pyramide deu Louvre, durant l'intervention de l'artiste JR

Deux pétitions (au moins) ont par ailleurs été lancées contre ces tulipes : à elle deux, elles n’atteignent pas à l’heure actuelle les 12.000 signatures… sur 2,2 millions de parisiens ! Une lettre signée par 255 professionnels (qui ne veulent pas de cette œuvre, donc) de l'art a même été envoyée au Ministère de la Culture. La galerie Emmanuelle de Noirmont semble bien seule, du coup... Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il y a débat

Enfin, une vague impression, que je me hâte de balayer d'un revers de main : et si ce "koonsbashing" relevait aussi d'une xénophobie diffuse ? D'un anti-américanisme primaire ? Mais non, je m'emporte.

Et maintenant, une confidence : moi-même, je ne suis pas un grand fan de ce bouquet ; je ne le trouve pas terrible... Mais je ne me base pas sur mes propres goûts pour censurer un artiste ! Je le défends donc jusqu'au bout !

Il est probable que je ne resterai pas des heures devant à l’admirer comme il m’arrive de le faire devant une photo d’Annette Messager ou une œuvre de Aï Weï Weï ; mais je le côtoierai sans animosité.

Et avec respect pour celui qui en a eu l’idée.
 

#Enjoy !

Share this post
Repost0
To be informed of the latest articles, subscribe:
Comment on this post